Pourquoi le Japon ?

pourquoi

  • 3ème puissance mondiale après les USA et la Chine
  • 3ème pays importateur de vêtement au niveau mondial

LES CHIFFRES ET DONNEES CLES

  • Population totale : 127 millions d’habitants
  • Population urbaine: 93,5%
  • Niveau de population active : 67%
  • Part de la population active féminine dans la population femme 15 ans et + : 49,5 %
  • Taux de chômage: 3,1% population active
  • Taux de chômage des femmes : 4,5% population active féminine
  • Taux d’emploi : 57,3% population 15 ans et plus
  • Taux d’emploi des femmes : 47,3% population féminine 15 ans et plus

(Source : INSTITUT FRANÇAIS DE LA MODE – BUSINESSFRANCE)

Embellie économique inédite depuis 11 ans au Japon

Le Japon a enregistré un sixième trimestre de croissance d’affilée. Du jamais-vu depuis 2005-2006. Si le Japon peine toujours à vaincre la déflation, il connaît néanmoins une embellie économique. Le pays a affiché une croissance de son produit intérieur brut (PIB) de 1% d’avril à juin 2017 par rapport aux trois mois précédents, soit le sixième trimestre positif d’affilée, selon les données préliminaires publiées lundi 14 août par le gouvernement. Cette hausse, tirée par la demande intérieure, dépasse les attentes des économistes interrogés par l’agence Bloomberg (+0,6%). Les chiffres du premier trimestre 2017 (janvier-mars) ont par ailleurs été légèrement revus à la hausse (+0,4%, au lieu de +0,3%). Il s’agit de la plus longue période d’expansion pour la troisième puissance économique mondiale depuis celle connue entre début 2005 et mi-2006. En rythme annualisé, c’est-à-dire si une telle croissance se poursuivait sur l’ensemble de l’année, la progression ressort à 4% au deuxième trimestre.

Une croissance portée par la demande intérieure

Si l’embellie des mois précédents avait été portée par le commerce extérieur sur fond d’amélioration de la conjoncture économique internationale, il a cette fois-ci apporté une contribution négative au PIB, avec des exportations en baisse de 0,5% sur un trimestre. Mais la demande intérieure a pris le relais. La consommation des ménages (quelque 60% du PIB), qui retrouve des couleurs après plus d’un an dans le rouge, a ainsi progressé de 0,9%, tandis que les investissements non résidentiels des entreprises ont augmenté de 2,4%. Les dépenses publiques ont également joué un rôle non négligeable (+5,1%), à l’approche des jeux Olympiques de Tokyo-2020.

Le Japon toujours 8ème client de la France en 2016

Les exportations françaises de prêt à porter féminin ont accusé une baisse de 3,8% en 2016 par rapport à 2015 avec 115,4 M€ représentant 3,8% de part dans le total des exportations. Il est le 3ème client non européen de la France après les USA et Hong Kong mais devance encore la Chine. Selon les dernières statistiques de l’IFM d’après la source des Douanes Françaises, les exportations d’habillement vers le Japon seraient en augmentation de 6% sur la période de janvier à mai 2017 vs la même période en 2016.

Un accord de libre-échange UE/Japon

Début juillet 2017, les bases d’un accord commercial qui devrait prendre effet dès janvier 2019 et qui prévoit de réduire voire supprimer les taxes à l’importation sur les biens de consommation et les services pourrait permettre d’accroitre le niveau des exportations françaises de prêt à porter et accessoires de mode de façon significative, à l’image du même accord signé avec la Corée du Sud il y a 5 ans et qui a permis à l’UE d’augmenter son taux d’exportation tous secteurs confondus de 55%.

LA DISTRIBUTION

Les opérateurs qui distribuent l’offre française et commandent sur le salon Mode in France Tokyo se répartissent entre :

Les select shops, qui se déplacent souvent sur les salons internationaux et y finalisent la plupart de leurs achats de l’année sur place,

les  importateurs/distributeurs, qui ont des liens forts avec les détaillants, y compris les grands magasins,

les Sogo Shoshas, partenaires de longue date de nombreuses entreprises japonaises,

les importateurs/détaillants, qui peuvent traiter divers types d’offres, les ventes par correspondance (vente en ligne, téléachat) et qui connaissent un important essor,

et  les fabricants/détaillants, qui font également de l’importation et possèdent des points de vente répartis sur l’archipel.

Le marché du détail se concentre

Les dernières estimations du Japan Consuming, qui réunissent des données du gouvernement, de l’industrie et des entreprises, indiquent un marché total de la mode (prêt-à-porter, accessoires de mode et chaussures) de 16 730 milliards JPY (135 milliards EUR) en 2015. Le prêt-à-porter représentait à lui seul, 12 810 milliards JPY (103 milliards EUR).

En 2015, il y avait 110 595 détaillants spécialisés (sans compter les grands magasins et autres détaillants vendant des biens variés) qui vendaient toutes sortes d’articles de mode. Parmi ceux-ci, 71 710 faisaient partie de 21 503 entreprises incorporées, le reste étant des magasins indépendants.

Cependant la concentration est bien plus significative que ces nombres ne l’indiquent. En effet, de nombreuses chaines font elles-mêmes partie de groupes encore plus grands. En observant uniquement les données d’entreprises disponibles, nous pouvons observer que les ventes totales de prêt-à-porter des 100 meilleures entreprises du secteur ont atteint 8 418 milliards JPY (68 milliards EUR) en 2014, soit 65,7% du marché total de prêt-à-porter (sans compter les chaussures et accessoires de mode). Depuis 2010, cette part a augmenté de quasiment 13 points et les 10 meilleures entreprises détiennent 27% du marché.

Aujourd’hui, la majorité des grandes chaines de détaillants sont dans des formats particuliers et la plupart possèdent leur propre chaîne logistique, bien que beaucoup utilisent également les services de Sogo Shosha et autres fournisseurs.

Les grands magasins, qui comptent pour 23% du secteur de la mode et 16% de celui du prêt-à-porter, développent de plus en plus leur propre chaîne logistique et leurs marques privées, seuls ou en s’associant avec des fabricants de prêt-à-porter pour du « private label ». Enfin, les 4 chaines principales se diversifient également sous d’autres formats, augmentant ainsi leur part de marché de manière générale.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer