Pourquoi le Japon ?

pourquoi

  • 3ème puissance mondiale après les USA et la Chine
  • 3ème pays importateur de vêtement au niveau mondial

LES CHIFFRES ET DONNEES CLES

  • Population totale : 127 millions d’habitants
  • Population urbaine: 93,5%
  • Niveau de population active : 67%
  • Part de la population active féminine dans la population femme 15 ans et + : 49,5 %
  • Taux de chômage: 3,1% population active
  • Taux de chômage des femmes : 4,5% population active féminine
  • Taux d’emploi : 57,3% population 15 ans et plus
  • Taux d’emploi des femmes : 47,3% population féminine 15 ans et plus

(Source : INSTITUT FRANÇAIS DE LA MODE – BUSINESSFRANCE)

ACTUALITÉ

Avec l’embellie économique inédite enregistrée depuis 11 ans, le Japon est en 9ème position du top 10 de nos clients de prêt à porter Féminin avec une progression de nos exportations de 7.7% en 2017. Cinq ans après l’arrivée au pouvoir du Premier ministre Shinzo Abe, le pays affiche un bilan économique plus qu’honorable.

Le Japon 9ème client de la France en 2017

Plusieurs segments sont en croissance entre 2011 et 2017, avec une croissance de près de 1% pour le prêt à porter (masculin et féminin), de +22,5 pour les vêtements de sport, et + 3,3% pour la mode enfantine.

Les consommatrices japonaises, qui disposent de l’un des pouvoirs d’achat les plus élevés au niveau mondial, maintiennent un rythme important de dépenses lorsqu’il s’agit de leur garde-robe. Avec un panier moyen de 1 020 € par habitant (celui de la France étant à 530 €), les consommateurs japonais sont en perpétuelle recherche de nouveaux produits. Et si les ventes en ligne ont progressé de 4% depuis 2011, près de 90% des achats de vêtements sont réalisés en circuits physiques. On assiste par ailleurs à un développement du sportswear porté par la tendance athleisure et la perspective des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Un accord de libre-échange UE/Japon

L’accord de partenariat qui prendra effet au 1er janvier 2019 et qui va supprimer ou diminuer progressivement les taxes à l’importation aura certainement un effet levier sur les exportations de produits de mode en 2019. Pour rappel, le même accord signé avec la Corée en 2015 avait fait exploser les exportations européennes vers la zone de plus de 55%. Alors que la taxe sur les vêtements et accessoires textile va complètement disparaitre, les manteaux en fourrure et accessoires en cuir bénéficieront d’une baisse progressive sur 15 ans pour arriver à 0% la 16ème année. Les chaussures et sacs en cuir verront, quant à eux, une baisse également progressive sur 10 ans pour arriver à 0% au terme de la 11ème année.

(Source Businessfrance, Euromonitor, Yano Research Institute et Jetro)

LA DISTRIBUTION

Les opérateurs qui distribuent l’offre française et commandent sur le salon Mode in France Tokyo se répartissent entre :

Les select shops, qui se déplacent souvent sur les salons internationaux et y finalisent la plupart de leurs achats de l’année sur place,

les importateurs/distributeurs, qui ont des liens forts avec les détaillants, y compris les grands magasins,

les Sogo Shoshas, partenaires de longue date de nombreuses entreprises japonaises,

les importateurs/détaillants, qui peuvent traiter divers types d’offres, les ventes par correspondance (vente en ligne, téléachat) et qui connaissent un important essor,

et les fabricants/détaillants, qui font également de l’importation et possèdent des points de vente répartis sur l’archipel.

Le marché du détail se concentre

Les dernières estimations du Japan Consuming, qui réunissent des données du gouvernement, de l’industrie et des entreprises, indiquent que le marché de la mode en prêt à porter uniquement représente 73 milliards d’euros en 2016.

En 2016, il y avait 110 595 détaillants spécialisés (sans compter les grands magasins et autres détaillants vendant des biens variés) qui vendaient toutes sortes d’articles de mode. Cependant la concentration est bien plus significative que ce nombre ne l’indique.

En observant uniquement les données d’entreprises disponibles, nous pouvons observer que les ventes totales de prêt-à-porter des 100 meilleures entreprises du secteur représentent 65,7% du marché total de prêt-à-porter (sans compter les chaussures et accessoires de mode). Depuis 2010, cette part a augmenté de quasiment 13 points et les 10 meilleures entreprises détiennent 27% du marché.

Aujourd’hui, la majorité des grandes chaines de détaillants sont dans des formats particuliers et la plupart possèdent leur propre chaîne logistique, bien que beaucoup utilisent également les services de Sogo Shosha et autres fournisseurs.

Les grands magasins, qui comptent pour 23% du secteur de la mode et 16% de celui du prêt-à-porter, développent de plus en plus leur propre chaîne logistique et leurs marques privées, seuls ou en s’associant avec des fabricants de prêt-à-porter pour du « private label ». Enfin, les 4 chaines principales se diversifient également sous d’autres formats, augmentant ainsi leur part de marché de manière générale.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer